Une sorte de journal — 05 mai 2015

Onglets principaux

Je croise quelqu'un qui ressemble à SebMénard et justement c'est lui ; je pense qu'il a le visage de SebMénard, qu'il a exactement sa tête, mais justement c'est lui ; on discute juste quelques minutes avec cet emprunt habituel de ceux qui se parlent via les tuyaux des réseaux et sont toujours un peu surpris de voir l'autre qui se matérialise souvent — enfin, cela me fait cela à moi et chaque fois c'est le web se repliant sur le monde physique et en sortant des personnages dont je n'avais jamais imaginé qu'ils existaient vraiment ; il parle en attendant de ses voyages et moi de riens et puis le soir je passe sur son Journal permanent en sachant bien la dette que j'ai — la dette qu'on a auprès des autres qui écrivent et nous montrent des voies quand on ne savait plus vers où écrire (il y en a un autre au moins mais si je l'écris là il va râler)