Une sorte de journal — 04 mai 2015

Onglets principaux

À force je me lasse ; je sens déjà la terre là-bas qui m'attire et me recouvre de pluie ; le merle a disparu, je le devine caché quelque part attendant ; parfois il n'y a rien, les mots sont sous les feuilles que le vent souffle en gros tas noirs et donner dedans de plein pied n'y fera pas grand chose, c'est un jour comme ça.