Onglets principaux

La crue des jours — un gris que l'on emmure ;
Je suis le rouge-gorge affairé comme jamais.

De citrons comme de pluies — un geste rouge laqué ;
Cette île que personne n'aborde
Je sais une mer oubliée de partout.

Ce goût poreux, un rêve
Pour la fratrie attachée à la roche.
Je parle pour toi dans un semblant vivant
Et des vendanges aux dents de vent.

Un ciel bleu comme miel
— je suis un merle noir.

Trois chevaux dans l'allée
depuis leur ombre en selle.

L'immense, le hameau vérifié.

Ma mâchoire d'osier,
une laborieuse,
son vol noir cinglant
je suis une cueillette affranchie.

J'inscris le monde dans un cercle.
Le labeur des racines.
Rien que je puisse comprendre.

Une mémoire — dans le chemin la pluie
Et les fruits oubliés.

Je sais ton dernier arbre.