Écrire et en parler

Dans le passé, jeune et fou (le premier je le suis moins, le second, ça ne s'est pas arrangé, malheureusement), j'ai eu l'occasion de plusieurs rendez-vous en lycée et d'une ou deux lectures, qui furent autant d'occasions de parler d'écrire. Et puis je suis passé à autre chose, et les jours ont coulé.

J'ai ces jours-ci un peu la nostalgie de ces rencontres. Par ailleurs, avec l'irruption du numérique, les choses ont tellement changé autour de l'écrire, de l'expérience que j'en ai du moins, qu'il me semble que peut-être, j'ai à nouveau des choses à dire." data-share-imageurl="">

Dans le passé, jeune et fou (le premier je le suis moins, le second, ça ne s'est pas arrangé, malheureusement), j'ai eu l'occasion de plusieurs rendez-vous en lycée et d'une ou deux lectures, qui furent autant d'occasions de parler d'écrire. Et puis je suis passé à autre chose, et les jours ont coulé.

J'ai ces jours-ci un peu la nostalgie de ces rencontres. Par ailleurs, avec l'irruption du numérique, les choses ont tellement changé autour de l'écrire, de l'expérience que j'en ai du moins, qu'il me semble que peut-être, j'ai à nouveau des choses à dire.

Donc, si vous voulez que l'on se rencontre autour des thématiques de l'écriture dans le monde d'aujourd'hui vu par mon petit œil à moi, contactez-moi, qu'on discute de ce que l'on pourrait faire ensemble, et comment (JE, interventions en établissements scolaires ou universitaires, en librairies, en bibliothèques, etc).

Deux précisions finales :

  • Ne me proposez pas d'animer un atelier d'écriture, je ne sais vraiment pas faire ;
  • Contrairement à ce que je peux laisser à voir publiquement, je suis un garçon très accommodant, en général.

À très bientôt, donc.