Une sorte de journal — 2019

Onglets principaux

S'il y a le ciel il est violet et pleut ; je ne sais que lire dans ce que tu m'écris — prendre de la distance ; trois rouge-gorges s'affairent déjà dans la maison de bois.

Cette longue fatigue — marcher dans un grand gel ; par la traverse arrive une aube incontrôlable, un feu ; je ne crois nul oiseau.

Un homme aux charnières de mots — la poésie a son visage au moins ; ce n'est pas alchimie, c'est le travail patient, ingrat, de l'artisan ; on reconnaît les Simples à ce qu'ils taisent.
 

Antoine Emaz, in memoriam

Licence Creative Commons