Lieux #30

Le temps se tient caché dedans des riens, c'est là qu'il est encore le mieux, c'est là qu'on le remarque le moins, qu'il risque le moins d'être réduit ainsi qu'on le dit des animaux que les chasseurs forcent dans quelque recoin, une mare où pourra se produire la mise à mort, cette saloperie, le temps se tient dissimulé dans d'anodines choses, des gestes, des manière de faire, de vieilles recettes qu'on retrouve tracées d'une écriture impeccablement haute, claire et bleue, sur du papier ligné comme il n'en existe plus maintenant, tant mieux, que ferions-nous de cela, de biscuits qui finissent de refroidir sur un coin de table et qu'on regarde en sachant parfaitement, clairement, qu'on les regarde comme les regardaient ceux d'avant et ceux d'avant avant, avec les mêmes yeux, la même salive qui nous vient, la même faim au crux du ventre alors qu'il n'y a pas deux heures qu'on s'est levé du déjeuner