Révision de Lieux #27 du dim, 12/22/2013 - 17:42

On change la focale, on regarde vers ici ou là, on fourrage dans tout cela sans rien déranger finalement et c'est remuer d'une branche les braises rouge sombre d'un feu continuant quoi qu'il arrive à faire son bruit mal luné, à briller avec retenue à plein ras du sol, à sécher légèrement les feuilles la boue autour — de loin on doit voir monter la colonne grise brouillée de sa fumée, luire quelques éclats qu'il jette parfois vers la mousse courte au pied des arbres, ou peut-être qu'on ne voit déjà plus rien, ou peut-être que personne n'est là, n'a jamais été là pour voir cette scène qui n'existe pas, n'est qu'un assemblement mal ficelé de souvenirs vagues un peu plus chaque jour et qu'on tente de fixer comme on le faisait jadis des papillons en plantant dedans en plein milieu la longue aiguille de la langue, de ce qu'on essaie de faire, l'écrire, avec la certitude que c'est l'échec seulement qu'on atteindra parce que le monde excède ce qu'on peut en dire et le passé ce qu'on peut en raconter

Licence Creative Commons