Révision de Lieux #21 du dim, 12/01/2013 - 16:40

On se demande évidemment à quoi servent ces lignes, ces mots, ces enfilades d'échafaudages qu'on essaie de faire, qui prennent des heures, mangent le temps pour mieux conter le temps, sont comme un piège immense et parfaitement visible, balisé, dans lequel on s'enfonce en en tissant soi-même la toile, et lucidement, froidement, comme si l'on voulait sciemment s'y perdre, s'y laisser prendre, animal triste, animal mort qui réduit à force de chiens décide d'aller dans l'étang se jeter, on se demande, on ne sait pas, on va dans le mystère qu'est chaque lieu, et ces lieux-là, on s'emporte là en espérant comprendre enfin, pouvoir dire, ce qui dessous le monde va son chemin