Des pots de confitures dans une armoire ouverte

Qui descendent depuis leurs puits de mine. Et taraudent tout le sol presque comme s'ils en rongeaient les essentiels. Jusqu'à ce que, dans certains coins, s'effondre des pans entiers dans lesquels tombent parfois, rarement, des maisons presque entières, des rues. Des morceaux de village. Des vies dont il ne restait que lambeaux de papiers peints déchirés en travers. Posters pendants. Un porte-manteau. Quelques jouets jaune plastique oubliés dans la ruée pour sortir de la pièce. De la maison qui s'était prise à pencher en pleine journée. Grognant. Ne laissant à leurs mères que quelques courtes secondes pour attraper les plus petits dessous leurs bras avant de s'enfuir à toutes jambes dans le bruit sourd des craquements du béton. Des poutres de la charpente malmenée. Des tuiles qui s'écroulent sur le toboggan que leur font leurs sœurs dessous ébahies du chambardement. Des failles venant dans l'immuable terre.