Une sorte de journal — 20 mars 2016

Toute ma littérature liée en quatre mots ; un pérégrin au long d'une plage vide et puis la route ensuite et ses pieds sales ; je tiens un temps assis dans un bol de faïence.