Une sorte de journal — 21 juillet 2015

Onglets principaux

Masse de mains les unes aux autres entrelacées dont il demeure une dentelle à peine des passants ; de l'île on fait le tour tout doucement puisque déjà on sait qu'elle partira toutes ses amarres larguées devant ; ce serait donc écrire pour que le monde se fixe en un état, un moment juste : ce serait l'ancre, ça suffirait, et mille jours n'y feraient rien, et les regards seraient les mêmes, exactement, un jour parfait.