Une histoire de riens #12

Onglets principaux

" Il arrivait plus bas que ça déborde, les pluies venues depuis plus haut dans la vallée, d'autres étangs, d'autres cours d'eau, venant ennoyer les fossés, les ruisseaux parcourant le ban, s'y croisant, essayant autant que possible d'avaler ce qu'ils pouvaient du déluge et puis régurgitant finalement, emplis, leur surplus au visage de la plaine, à ses prés à l'herbe devenue presque grise et dont les brins vautrés se voyaient recouverts en quelques heures, une nuit au plus, d'une eau sale stagnante semblant sourdre aussi des tréfonds, comme si des sources cachées s'étaient mises à parler du dessous pour rejoindre la pluie, les débordements, jusqu'à ce que tout devienne un miroir immense dans lequel se hâtaient des nuages noirs n'étant que reflets du ciel là-bas. "

Licence Creative Commons