Une histoire de riens #4

Onglets principaux

"Si je poursuis, c'est au bas des prés versant de part et d'autre vers le courant, à l'arrière des maisons, et parallèlement à la route principale, que je me transporte maintenant. C'était un après-midi dans l'automne, un mercredi sans doute, nous étions à monter une forme de radeau, il n'y a de rivière qu'on ne veuille traverser un jour ou l'autre même si, comme là, on pourrait tout autant en franchir la largeur d'un seul bond mais quoi, on perdrait la griserie de construire quelque chose, un pont, une barque, un tas flottant de planches accrochées les unes sur les autres..."

Licence Creative Commons