Une histoire de riens #3

Onglets principaux

" Parfois aussi, il s'agit de couper aux trottoirs de la route principale, la seule quasiment, où donc tout le monde saurait ce que l'on fait, qui l'on visite, puisqu'on désire parfois ne pas être vu, non pas qu'on mène quelque action louche mais, simplement, il arrive que l'on veuille échapper aux mille regards qui des fenêtres, derrière les rideaux, détaillent tout ce qui vient quand bien même on ne distingue pas une âme qui vive dans le village comme assoupi, on dirait bien un mort couché de tout son long dans la plaine sans fin..."

Licence Creative Commons