Clone de Une sorte de journal — 14 juin 2019

Une mare aux grenouilles folles ; personne ne regarde le temps, cette tempête de sable ; je ne sais ce qui tient le monde debout.

J'ai été peintre en bâtiment et j'ai caché mon visage sur un mur que la pluie lave parfois. J'aime visiter les églises vides. Je garde auprès de moi trois cailloux venus de trop loin. Je sais maintenant une mare aux grenouilles folles. Le chèvrefeuille est mon ami. #àMainLevé

— Daniel Bourrion (@dbourrion) June 14, 2019