Révision de Les journaux du virus #9 du sam, 03/21/2020 - 08:50

Seul le printemps, en oiseau malicieux. À l'horizon il n'y a plus que l'horizon. Par mes yeux, par ma bouche, par mes mains déjà lasses. Ta floraison tardive entre les rayons vides. Ceux qui se battent là-bas n'ont plus aucun visage.