Révision de Fossile #11 du mar, 08/19/2014 - 17:36

De ce côté-ci du temps, les choses changent maintenant vite et tellement qu'à la simple manière de se tenir, à ce qu'on porte sur les images de vêtements, de cheveux, de tissus, il est facile pour celui qui regarde de dater la décennie dont date le cliché qu'on examinerait. Là pourtant, dans le cas qui nous occupe, on pourrait être presque n'importe quand, du moins s'entend, évidemment, après l'invention de la photographie. Hors cela, et considérant que ladite invention peut être datée des années vingt ou trente du siècle qui a précédé celui d'avant maintenant, je suis frappé de voir que rien n'ancre vraiment cet évènement, le jour où le petit homme est entré dans une sorte d'éternité sans le vouloir, sans même le savoir, dans une tranche du siècle. Sa véture, son apparence, ce rien qui est dans les visages et les raccroche dans les siècles, ne disent en fait pas grand chose et, si je savais pas à quelques mois près quand nous sommes, je pourrais tout autant dire que nous sommes dans les heures de la génération d'avant celle du bonhomme et qu'en fait, là debout, c'est son père que l'on voit ou peut-être, si l'on veut, son grand-père, et ainsi, en arrière remonter.