S'effondrer

J'ai vu mourir ceux d'avant, j'ai vu mourir tous ceux d'avant moi, j'ai suivi avec les autres, ceux dont le tour viendrait bientôt, le cercueil noir des premiers, j'ai vu s'effondrer leurs maisons et pourrir leurs champs et les fruits sur les arbres tordus des vergers qu'ils s'étaient échinés à entretenir, j'ai vu tomber un monde et eux avec dans le même temps, le même mouvement.

merci de nommer ce autour de quoi je ne cesse de tourner, de lui donner une voix. Beau, tragique et pourtant réconfortant. Un écho, ce n'était plus le désert.

merci de nommer ce autour de quoi je n'en finis pas de tourner, de lui prêter votre voix. Beau, tragique mais pourtant réconfortant. Un écho dans des déserts glacés.

Une mise à mort qui n'appelle
ni la peur ni le regret
presque sereine
on (j') y hume la promesse de vies à venir
à nourrir.
Sous le noir en toutes ses nuances
peut-être
les couleurs d'un printemps vif et audacieux.

 

J'aime ce texte.

 

________
Thaelm