Une nostalgie, Robert — Des cicatrices

Onglets principaux

Il y a tant de corps, ce sont des clichés de longtemps et il y vit si jeune, parfois je trouve qu'il me ressemble mais c'est peut-être l'inverse, qui porte sous ses cheveux de toujours hirsutes une tête d'adolescent, il l'a été aussi et nous tellement, et tant, dans cette parenthèse qui ne se referme jamais, plusieurs corps à feuilleter, on dirait les corps du roi, sur les derniers clichés, les plus récents, les vidéos qu'engrange le réseau, ce goinfre à l'haleine de bitume, transpirent parfois une lassitude, les marques de la route, celles de la scène, on dirait cicatrices si l'on osait...

Licence Creative Commons