Révision de Les écorchés #4 du jeu, 01/02/2020 - 21:04

"... un brin d'herbe fraîche, de trèfle en fleurs, tiré du tas laissé au sol depuis hier après avoir été fauché dans le pré d'à-côté, c'est celui dont plus personne n'a cure maintenant que la maison est toute vide depuis bien des années quand d'héritiers il n'y a pas ou alors empêchés ou inconnus ou juste fâchés les uns avec les autres, refusant de parler ensemble pour décider, le notaire n'y peut guère non plus bien qu'il les relance avec la régularité de cette engeance qui n'oublie rien, les héritiers, eux, perdus dans leur haine réciproque, préférant laisser tout ainsi, dans un abandon de pièces humides, vides, traversées seulement d'une sarabande de souris entrées par les minuscules failles dont elles savent faire portail... "