Se laisser...

Se laisser sur les quais des gares et ne pas craindre de se laisser puisque l'on s'emporte quand même où que l'on aille. Se laisser glisser dans l'eau froide et jusqu'au fond et se laisser aller et serein regarder et voir qu'il n'y a rien (mais on le savait bien il fallait juste y aller voir pour croire). Se laisser aborder tous les rivages, marcher un peu sur les terres tièdes que lèche l'océan, retourner d'où l'on vient. Se laisser faire erreur et même en rire à chaque moment. Se laisser tout le temps. Se laisser des lignes vides, pour les remplir après (mais après quoi ?). Se laisser chaque jour le minuscule espoir qu'il se passera un jour. Se laisser une chance.