Révision de Les journaux du virus #5 du mar, 03/17/2020 - 17:43

Un chevreuil glisse sans personne pour le voir. Ne vous approchez pas de moi. Les boulangers posent leur pain à même le sol au devant des boutiques. De mon balcon je savoure le vide. Partout bruisse les réseaux qui nous tiennent ensemble.