Révision de Tombeau #4 du mer, 04/16/2014 - 18:13

Retouver quelque chose dans ce fatras, ce n'est pas rien, c'est une sorte de tâche impossible mais qu'il faut faire parce que c'est sans doute seulement à ça que servent les mots et ceux qui les écrivent, parler des morts, les faire vivre encore, et tous les morts, et ceux dont personne ne parle, encore plus que les autres qu'au moins, quelque part quelqu'un, se souvienne d'eux, laisse à leur place, essaye, la trace que peut-être ils n'ont pas laissée.

Licence Creative Commons