Grumeaux

Tout est possible alors, on vit dans un temps qui n'est pas encore de grumeaux et dans lequel on avance sans regarder en arrière, on compte les jours et ce sont des heures, on cherche des moyens d'amasser les maigres sommes qui paieront le prochain carré de carton et sa rondelle de plastique qui feront trembler les murs, on ira bientôt faire le peintre et passer ses journées à changer la couleur du monde, en l'occurrence surtout celle saumon rose d'un hôpital immense en construction là-bas dans l'autre ville qui sera celle du lycée et dans les couloirs duquel on passera tout un été à faire exactement le même geste dans une chambre exactement semblable à celles d'avant celles d'après