Murs #14

Onglets principaux

(...) dehors soudain un ronflement vrombissement énorme emplissant le silence s'y déversant en cascade piquetée de coups secs contre les planches et lui c'est quoi ça et moi la bouche bée secouant la tête pour signifier mon ignorance ma surprise nous approchant des interstices y glissant un oeil prudent ne voyant plus rien c'est-à-dire que le monde extérieur avait été remplacé par une masse mobile noire au coeur étant une nuit pure nous écarquillant les yeux pour finalement reconnaître un essaim monstrueux sans doute en passe de trouver refuge dans quelque recoin de la toiture à moitié affaissée nous apercevant que quelques insectes abeilles s'étaient introduites par l'un ou l'aute fente dans la grange prenant peur que le reste les centaines de milliers d'autres décident d'en faire autant prenant nos jambes à nos cous sortant de là en une course vraiment folle nous griffant les jambes nues dans les herbes hautes presque autant que nous nous retournant découvrant que nous avions pris la mauvaise décision la mauvaise direction la nuée changeant s'éloignant maintenant des planches venant droit sur nous notre cavalcade ne suffisant pas à mettre entre nous et l'incroyable bourdonnement assez de distance nous jetant d'un coup sur le sol au moment où l'avant-garde nous atteignait regardant passer sur le ciel bleu cette chose vivante nous ignorant superbement allant de l'avant...

... sur le mur où allumée tout le jour toute la nuit sans doute un téléviseur hurlant débitant ses programmes soporifiques n'éveillait plus les silhouettes alignées devant dans une sorte de parade pitoyable de corps arrivés au bout d'une course dont on ne saurait rien maintenant que la langue semblait les abandonner...