Lie

Onglets principaux

On creuserait dessous des canaux minuscules dont les capillarités entremêlées collecteraient la lie des morts pour la drainer au plus loin possible de nous, de nos puits, de nos abreuvoirs, des étangs sombres où nous jetions nos corps nus quand l'été déployait contre eux toute sa puissance de feu.

Il importait cependant malgré cela et en toute circonstance de ne jamais se laisser aller à penser que ce dispositif échouait peut-être parfois à nous isoler de leurs sanies et que par voie de conséquence, ce que nous avalions à cet instant, qui venait de couler d'un broc, c'était un peu ce qui restait maintenant d'eux.