Chas

A force de nos insomnies, ce serait un nouveau printemps qui passant le chas de ce jour s'installerait sur les rosiers, y oserait son sceau posé, lèverait pour chaque matin toute une armée au tranchant d'or.