Faux

Onglets principaux

... faux livres qui avaient pourtant toute apparence d'être réels et dont on s'apercevait après coup qu'ils n'étaient faits que de pages blanches, ce dont se plaignaient amèrement les acquéreurs. Nous, sans rien dire, attendions de retrouver ces étranges productions chez les bouquinistes ou dans les boutiques spécialisées sur le réseau, et les achetions à vil prix. 

Ensuite, dans le silence de nos chambrées, nous faisions subir à ces objets des traitements dont personne ne parlait, qui permettaient de faire émerger les textes invisibles cachés par leurs auteurs dans ces espaces vides.

C'était évidemment toujours une joie, que de voir apparaître la voix qui dans les blancs avait été mise à l'abri.

A partir d'un texte de Virginie C.