Volets fermés

Celui qui vit volets fermés et dans sa vie et dans sa tête pour échapper à son reflet à ses regrets aux souvenirs à ce qu'il reste de ses hiers aux paroles mortes de tous ses morts aux portes closes qu'il a tenu aux regards sourds des gens qui passent - comme chaque été les granges brûlaient et nous jouions tels les enfants que nous étions grimpés là-haut oui tout là-haut dans les cerisiers à perles de sang te souviens-tu te souviens-tu j'ai tes yeux noirs en face de moi et chaque jour je t'attends.