Murs #15

(...) la route une de plus le long de laquelle le monde disparaissant était un vide gris bleu fuyant au bout cette bâtisse son hall les ombres dans les couloirs s'épuisant à traîner leurs potences leurs chaînes leurs peines...

... se vidant à mesure qu'on le mettait en perce passant ensuite le jour examinant l'eau trouble qui s'échappait de lui avec constance...

Murs #14

(...) dehors soudain un ronflement vrombissement énorme emplissant le silence s'y déversant en cascade piquetée de coups secs contre les planches et lui c'est quoi ça et moi la bouche bée secouant la tête pour signifier mon ignorance ma surprise nous approchant des interstices y glissant un oeil prudent ne voyant plus rien c'est-à-dire que le monde extérieur avait été remplacé par une masse mob

Ne touchez pas à mes textes

<MàJ du 05 avril 2013>

On progresse (?) : réponse de la BnF/ReLIRE

Murs #13

(...) l'été se passant ensuite sous couvert de la grange à démonter l'auto patiemment lentement à en extirper les pièces comme autant d'organes disposés ensuite autour en un éventail mécanique...

Murs #12

(...) par laquelle eux enfermés soustraits au monde continuant à communiquer avec le grand dehors existant encore un peu écrivaient participaient à ce qui remuait autour cependant que leurs déplacements restreints aux quelques mètres carrés de leur cellule volontaire ne cessaient de se ralentir à mesure de la fatigue de leurs corps et de la lassitude qu'ils sentaient sur leurs épaules accrochée

Murs #11

(...) artificiellement vieillis ou peut-être pas peut-être s'agissait-il vraiment des mêmes exactement que ceux d'avant et ceux encore d'avant eux voyant venant ici boire jusqu'à plus soif et tomber au pied du bar et finir là tels des chiures de mouches que le serveur ne parvenait pas à balayer des ouvriers descendus du Nord et restant là maintenant oubliés des leurs aussi bien que s'ils étaien

Murs #10

(...) plongeant le parc vers le fleuve là-bas qu'on ne voyait que des étages disparaissant derrière l'enceinte à mesure qu'on s'approchait restant à la fin juste de l'autre côté des pierres chauffées par le soleil brûlant nos oreilles posées contre la rumeur le mâchonnement de l'eau passant au travers l'eau peut-être elle-même non pas tant aux crues régulières que là pour nous désaltérer un peu

Murs #9

(...) jusqu'à ce que nous soyons emplis et que le monde dedans reflue et que nous sortant en nous cognant aux tables allions vomir nous vomir sortant de nous tout ce que nous pouvions appuyés contre le crépi gris de la cour semi-enclose qui sur le côté servait aussi de piste de quilles avait servi de ça puis le café ayant fermé comme tous les autres ne servant plus à rien le dispositif en bois