Écrivain

On transférait au dernier moment l'écrivain tiré au sort parmi tous les autres, tous ceux qui comme lui étaient maintenant confinés dans des campus (d'aucuns disaient prisons) spécialement construits pour eux et à eux réservés, et on le faisait entrer par une porte blindée située à l'arrière du dispositif public en prenant soin de lui faire porter sous sa chemise un gilet pare-balles de dernière génération.

Migraine

On ouvrait son crâne à la massette et au burin très fin en suivant les lignes tracées au préalable à même la peau rasée, on levait sa calotte osseuse, on arrivait à sa masse cérébrale sur laquelle on repérait les zones calcifiées à l'origine des douleurs vrillant toute la journée

Cantique de la bienséance #15 | Garden-party

Ne cachez pas le homard entier dans vos chaussettes pour aller le déguster seul dans un recoin isolé du parc où se déroule la garden party le louchez pas sur les décolletés plongeants ne plongez pas non plus tout habillé dans la piscine

Royal

(...) mussés derrière les barrières nous empêchant d'approcher de cet Hôtel Royal derrière les baies vitrées duquel on devinait des Marcel Proust de pacotilles

Cantique de la bienséance #14

Apprenez à négliger les petites gens ne mentez que sous couvert de vérités et inversement ne marchez pas sur la plage sans une tenue adaptée aux bonnes moeurs à votre morphologie il est toujours apprécié d'envoyer une corbeille de fruits à vos hôtes mêmes insupportables à la fin du séjour gardez vos souvenirs pour vous

Cantique de la bienséance #13

Ne jetez pas le bébé avec l'eau du bain de regards en biais sur les jambes des filles d'anathèmes sur qui vous voulez ne beurrez pas les biscottes à la truelle ne roulez pas à contre-sens sur les autoroutes

Cantique de la bienséance #12

Ne lisez pas entre les lignes rendez les armes dans l'état où vous les trouvez marchez avec prudence même dans les lieux les plus familiers ne portez ni barbe ni moustache ni rien qui cache votre visage et votre sourire évitez les excès de sel ne poussez pas les vieilles personnes dans le caniveau même lorsque vous en mourrez d'envie

Cantique de la bienséance #11

Gardez vos haines vos secrets de famille vos hontes tous vos inénarrables dans des boîtes en carton entassez par-dessus vos morts et ceux que vous rêvez de même traversez dans les passages cloutés acceptez les compliments même lorsque vous savez n'en mériter aucun ne doublez pas par la droite